Le conformateur

Conformateur de chapellerie

Aujourd’hui je veux te parler du conformateur, ou «le truc vraiment bizarre pour mesurer la tête» (tu vas me comprendre tout de suite…).

En fait, il s’agit d’un mécanisme assez «simple» pour mesurer exactement le contour de la tête de chaque cliente qui veut un chapeau sur mesure. Il a été inventé en 1843 par Allié et Maillard, deux chapeliers français. Dans son origine, il a été fabriqué en bois d’ébène et appliques en argent, mais ils ont été rapidement substitué par du laiton.

Tu peux voir le fonctionnement sur ce vidéo. C’est un document réalisé par la prestigieuse chapellerie Lock & Co basée à Londres.

Exposition Femmes en Dior

Exposition Femmes en Dior

Exposition Femmes en Dior

Depuis hier dans le musée Christian Dior nous pouvons voir la nouvelle exposition Femmes en Dior. Elle sera dispo jusqu’au 25 Septembre 2016 dans le musée qui se trouve à Grandville, au nord de la France.

La maison veut montrer l’évolution du couturier à partir de diverses femmes emblématiques comme Grace de Monaco ou Lady Diana et des stars d’aujourd’hui comme Marion Cotillard ou Rihanna.

Tu trouveras toute l’information sur le site web www.musee-dior-granville.com. Je pense que le détour vaut la peine. En tout cas, si la nouvelle arrivée me le permet, je ferai un petit voyage en famille cet été.

MBFWM et les chapeaux de Biliana

Mercedens Benz - Fashion Week Madrid : Ion Fiz

Du 18 au 23 février se célèbre la Mercedes Benz – Fashion Week Madrid où plusieurs couturiers espagnols font ses défilés. Samedi soir, il a été le tour de Ion Fiz, un de mes créateurs préférés. J’adore sa nouvelle collection automne-hiver 2016-2017, très lady mais avec des touches très actuelles. Il s’est inspiré par Catherine Deneuve, Severine, dans le film Belle de jour.

Mais aujourd’hui je veux plus te parler des chapeaux qu’Ion utilise dans ces défilés. Depuis quelques années c’est Biliana Borissova qui s’occupe de réaliser tous les chapeaux et bibis. Je t’ai déjà parlé de Biliana dans le post à propos du cours de chapellerie que j’ai fait il y a quelques mois. J’ai appris enormement d’elle et je suis super contente de savoir qu’elle a de plus en plus de notorieté dans le monde de la chapellerie (elle a fait les chapeaux de Juliette Binoche lors du film Personne n’attend la nuit et ce film vient de recevoir le Goya des meilleurs costumes, les Oscars espagnols).

Voici quelques photos du défilé de ce weekend.

[wc_row][wc_column size=»one-half» position=»first»]

[/wc_column][wc_column size=»one-half» position=»last»]

[/wc_column][/wc_row]

Je te montre aussi quelques photos des autres défilés dont Biliana a réalisé les chapeaux et bibis.

[wc_row][wc_column size=»one-half» position=»first»]

[/wc_column][wc_column size=»one-half» position=»last»]

[/wc_column][/wc_row]

Concours chapellerie HATalk

HATalk competition 2015

HATalk competition 2015

Aujourd’hui je veux te parler de la communauté HATalk et le concours annuel de chapellerie qu’ils organisent.

HATalk est une communauté liée à la chapellerie qui permet de partager le monde des chapeaux avec d’autres passionnés. Je suis inscrit à leur e-magazine et tous les mois je découvre des créateurs de partout dans le monde, des nouvelles techniques à essayer et surtout, cela est une grande source d’inspiration.

Depuis 3 ans ils organisent un concours mondial de chapellerie autour d’un thème. Les prix, bien évidemment liés au monde des chapeaux, sont pas mal du tout ! En 2015, ils avaient mis au défi de créer un chapeau en utilisant le concept de «transition» comme point de départ. 89 artistes ont participé au concours et 4 ont été les finalistes.

1ère finaliste – Anél Heyman (Nouvelle Zelande)

1ère finaliste concours HATalk - Anel Heyman
1ère finaliste concours HATalk – Anel Heyman

Anél a utilisé du sinamay, maille araignée, cuir et plastique pour créer sa coiffe Lantern – un portrait d’une usine de lanterne chinoise dans son état transitoire de pourriture.

www.anelheyman.com

2ème finaliste – Jo-Anne Rolfe (Australia)

2ème finaliste concours HATalk - Jo-Anne Rolfe
2ème finaliste concours HATalk – Jo-Anne Rolfe

Jo-Anne utilise plumes, fils et colorant acide pour créer des oiseaux qui survolent le ciel avec enthousiasme au tombé du soleil, une création qui représente la transition du jour à la nuit.

www.jo-annemillinery.com.au

3ème finaliste – Laura Del Villaggio’s (USA)

3ème finaliste concours HATalk - Laura Del Villaggio’s
3ème finaliste concours HATalk – Laura Del Villaggio’s

Laura a utilisé un plateau en sinamay pour représenter la transition saisonnière. Les feuilles ont été réalisées en velours.

www.millistarr.etsy.com

4ème finaliste – Sally-Ann Provan (UK)

4ème finaliste concours HATalk - Sally-Ann Provan
4ème finaliste concours HATalk – Sally-Ann Provan

Sa création «Fleur De Vivre» a été créé en plexiglas et feutre, avec des perles, fil argenté et gros grain comme décoration.

www.sallyannprovan.co.uk

Si vous voulez savoir un peu plus sur ce concours : http://competition.hatalksocial.com/

J’espère que le post d’aujourd’hui t’a plu et qui sait… peut-être que dans cette année 2016 la première photo des gagnants sera la mienne 😉

Le travail du formier

Moules pour chapeaux

Moules pour chapeaux

Dans le monde de la chapellerie, s’il y a quelque chose qui ne peut pas manquer ce sont les moules à chapeaux. La plupart des chapeaux ou bibis sont faits dans des moules, et chaque forme doit avoir son propre moule. Ces moules sont faits par les formiers.

De nos jours, malheureusement, ils ne restent beaucoup de formiers. Ce métier est identifié à « L’inventaire des Métiers d’art Rares » à l’Unesco. Le travail de cet artisan consiste en sculpter à la main la forme du chapeau en bois. La forme, en tant que volume dans l’espace est un élément déterminant du chapeau, voire l’élément premier car c’est la base pour pouvoir réaliser la pièce.

Voici une petite vidéo qui montre le travail minutieux de Lorenzo Ré, l’un de dernier formier au monde (voir la vidéo à partir du minute 1:20).

Philip Treacy

Philip Tready millinery

Philip Tready millinery

Ou, mieux dit, LE ROI des bibis et chapeaux. Et oui, c’est lui qui fait ces coiffes impossibles aux stars comme Sarah Jessica Parker ou Lady Gaga. Mais en même temps, il est capable de donner toute l’élégance à Catherine, duchesse de Cambridge, ou Victoria Beckham.

Ce irlandais née en 1967 a commencé dans le monde de la mode à cinq ans. Oui, oui, tu as bien lu. Â cinq ans il était capable d’utiliser la machine à coudre pour faire des robes aux poupées de sa soeur. Il a fait ses études premièrement à Dublin et après dans la célèbre école Royal College of Art de Londres. Déjà très intéressé au monde des bibis et chapeaux, il réalise pour son projet d’études des chapeaux pour les courses de chevaux d’Ascot en collaboration avec le magasin Harrods.

C’est grâce à Isabella Blow, journaliste du magazine britannique Tatler, que Treacy commence à être connu entre les divers créateurs de la mode internationale. Â seulement 23 ans, il collabore déjà avec Karl Lagerfeld pour Chanel, pour Valentino, Gianni Versace et Alexander McQueen Chez Givenchy. En 1994, il ouvre son premier magasin à Londres où il fait toutes ses créations à la main.

Mr. Treacy a gagné cinq fois (non, non, pas une ni deux) le British Fashion Awards au Accessory Designer of the Year. En 2007, il est honoré du OBE (Order of the British Empire) pour ses services à l’industrie de la mode anglaise.

Aujourd’hui il coiffe les plus grandes stars de la planète. Sarah Jessica Parker, Victoria Beckham, Lady Gaga, Dita Von Teese, Grace Jones, Madonna, etc. Il est aussi très présente dans les mariages royaux.

[wc_row][wc_column size=»one-half» position=»first»]

[/wc_column][wc_column size=»one-half» position=»last»]

[/wc_column][/wc_row]

Tu peux découvrir sa dernière collection ici.

Musée du chapeau

Le chapeau est à la femme ce que le cil est au regard

Le chapeau est à la femme ce que le cil est au regard
Bonjour, tu as passé un bon weekend?

Moi superbe ! Je suis allée visiter le musée du chapeau à Chazelles-sur-Lyon. C’est vraiment intéressant et je vous conseille de faire un tour car la région est top.

[wc_row][wc_column size=»one-half» position=»first»]

Cet atelier-musée est ouvert en 1983 dans une ancienne fabrique de feutre pour chapellerie. Cette fabrication a fait la renommée de Chazelles-sur-Lyon à la fin du XIXe siècle et dans la 1re moitié du XXe siècle. L’industrie des chapeaux employait alors 2500 ouvriers dans plus de 20 usines dont quelques cheminées restantes rappellent l’importance. Malheureusement, l’évolution de la mode d’après-guerre porte un coup fatal à cette industrie et la dernière fabrique représentant à Chazelles et en France a fermé ses portes en 1997.

[/wc_column][wc_column size=»one-half» position=»last»]

Femmes en travaillant le feutre

[/wc_column][/wc_row]
[wc_row][wc_column size=»one-half» position=»first»]

Procedure d'un con de feutre

[/wc_column][wc_column size=»one-half» position=»last»]

Dans le musée on peut voir le processus de fabrication des chapeaux via un petit film et une visite guidée d’environ 45 minutes. C’est vraiment intéressant de voir comment le feutre était travaillé à partir de poils de lapin, et surtout, voir les machines en fonctionnement.

La deuxième partie de la visite nous fait découvrir une galerie de coiffures du XVIIIe siècle à nos jours avec des modèles de grands couturiers ou modistes comme Christian Dior, Nina Ricci, Paco Rabanne, Pierre Cardin, Hermès, Jacques Pinturier. Il y a aussi un espace pour bien rigoler en essayant tout sort de différents chapeaux.

[/wc_column][/wc_row]

A la fin de la visite, dans la boutique on peut acheter des différents chapeaux réalisés par Isabelle Grange, la chapelière de l’atelier-musée, d’autres créateurs invités, et une ample librairie autour de la chapellerie.

Un vrai plus: Si tu vas avant le 4 Octobre 2015, tu pourras découvrir une exposition temporaire du célèbre modiste-chapelier parisien Jacques Pinturier. Il y a environ 80 pièces exposées dont les matériaux sont très inhabituels, détournés de leur destination. Ces matières ont permis à Monsieur Jacques de créer des formes abstraites et uniques, mais confortables et légères qui s’apparentent aux créations de haute-mode.

Pour plus d’information: http://www.museeduchapeau.com