Cours de chapellerie

Cours chapellerie

Si tu ne me suis pas sur Facebook ou Instagram tu ne sais pas encore que la semaine passée je suis parti à Madrid pour faire un cours de chapellerie. Pendant deux jours très intenses Biliana Borissova m’a appris de nouvelles techniques comme le feutre ou le cuir.

Biliana est entrée dans le monde des chapeaux en 2009. Comme moi, cela a été un peu par hasard, mais depuis, elle a beaucoup progressé. Depuis quelque temps, elle collabore avec des couturiers comme Ion Fiz, Assaad Awad ou Maya Hansen. Elle vient aussi de participer dans le film Personne n’attend la nuit, présenté à la Berlinale 2015. Tous les chapeaux que Juliette Binoche porte lors du film, ont été créés dans son atelier, le même que je viens de visiter.

Pendant ces deux jours j’ai réalisé sept créations différentes et de plus, elle m’a montré des divers techniques pour faire des fleurs en tissu et comment travailler la porcelaine froide que j’ai hâte de tester par moi-même.

Fleurs réalisées en tissu

Ce premier chapeau d’aile large est réalisé en feutre de lapin avec une finition en velours. C’est une matière très luxueuse mais le rendu et magnifique. J’ai choisi la couleur moutarde car c’est une des couleurs de cet automne/hiver.

Chapeau réalisé en feutre de lapin

Les deux prochains sont aussi réalisés en feutre mais plus conventionnel. Le bibi rose est réalisé dans un moule style années 20, très Kate Middleton. Le turban c’est quelque chose que l’on peut porter plus facilement. Et cet hiver que les chapeaux sont de retour, je te garantie que je vais le porter.

Bibi réalisé en feutre
Turban réalisé en feutre

J’avais déjà travaillé avec le sinamay mais jamais en version avec motifs et j’adore le résultat. De plus, Biliana m’a quand même appris quelques astuces pour donner un meilleur résultat aux bibis réalisés en cette matière.

Bibi réalisé avec sinamay

Le rouge est réalisé en parasisal. Un tissu que je viens de découvrir et que j’ai bien aimé même si ce plus difficile à travailler. Je le trouve beaucoup plus stylé et moderne que le sinamay.

Bibi réalisé en parasisal

Une autre technique que j’avais déjà travaillé c’est les bibis fourrés de tissu mais encore une fois, Biliana m’a appris autre façon différente de celle que j’utilise et cela permet beaucoup plus de possibilités.

Bibi réalisé en soie

Et finalement, le cuir. Je n’aurai jamais pensé qu’on pourrait travailler avec le cuir si bien ! Cette technique a été créé par Biliana et pour le moment, elle est la seule à la travailler parfaitement. J’ai hâte de pouvoir tester un peu plus cette matière. D’ailleurs, dimanche, dès que je suis rentrée, j’ai déjà fait ma première commande de cuire qui devrait arriver cette semaine. Oui, je sais… je suis un peu impaciente… 🙂

Bibi réalisé en cuir

Alors, qu’est-ce que tu penses? Lequel tu préfères? Maintenant je vais quand même investir un peu d’argent dans des moules en bois pour pouvoir te présenter de nouveaux chapeaux et bibis.

Et pour finir, muchísimas gracias Biliana por todo lo que me has enseñado. Han sido dos días estupendos y prometo poner en práctica todo lo que he aprendido. A ver si tengo la oportunidad de volver a Madrid para que me sigas enseñando 🙂

(Version FR: Merci infiniment Biliana pour tout ce que tu m’as montré. J’ai passé deux jours magnifiques et je te promets de mettre en pratique tout ce que j’ai appris. J’espère avoir l’opportunité de retourner à Madrid pour que tu continues à m’enseigner).

Laisser un commentaire